déja 1 signataires

Pour la jeunesse et l'avenir !

- Changer le monde est à la portée de ceux qui ne se résignent pas -

Relevons la France ! Sylvain des Rochettes 2022

Sylvain des Rochettes Candidat Socialiste à l'élection présidentielle de 2022

Une force socialiste pour la jeunesse et l'avenir.

Sylvain des Rochettes candidat socialiste présidentielle 2022 title=      Chers amis socialistes,

je vous écris pour vous proposer ma candidature et mes idées politiques pour représenter le Parti Socialiste lors de l'élection présidentielle de 2022.

     La qualité du projet est la seule source de légitimité pour une candidature. Je vous invite à prendre connaissance de mes propositions sur http://2022.syv.fr .

      Je prends l'initiative d'une candidature à l’élection présidentielle de 2022 car je considère en avoir les compétences, car je n'occupe pas actuellement de mandat électif qui retienne mon travail et mon attention et car je suis très inquiet face à la situation du pays, pour mon propre avenir et pour celui de mes jeunes enfants.

     Le fait que la gauche, les humanistes et les progressistes aient actuellement peu de prises sur les événements dans un moment aussi grave m'invite à faire des propositions dans un esprit constructif.

        Ma candidature a pour objectif de dynamiser la gauche et de proposer un projet performant pour relever la France. Elle vise à porter dans le débat les thèmes qui me semblent essentiels pour répondre aux enjeux du pays.

       Ma candidature pour 2022 répond à deux impératifs de haute importance :
Comment reprendre le pouvoir ? Avec quels objectifs ?
Comment, une fois au pouvoir, l'exercer de sorte à satisfaire la population et à régler réellement les principaux problèmes du pays une bonne fois pour toutes !

        Je m'inscris dans la ligne de Jean Jaurès. Pas pour m’honorer de lui rendre hommage, mais pour mettre à nouveau en application l'idée de courage politique. Ma candidature est une candidature anti fatalisme et anti résignation. Rien n'est impossible tant que la volonté est au service des citoyens.

      Ceux qui invoquent des impossibilités font, sans s'en rendre compte, souvent référence à leur propre incapacité à envisager les possibilités, ils ne parlent que pour eux même. Je le sais de mon expérience de la vie politique et associative depuis 2014.

        Vu la gravité de la situation, une simple gestion des affaires courante, même bien faite ne saurait suffire. Il nous faut être capable de proposer autre chose que ce qui a été fait depuis 2002 et en particulier depuis 2012 avec de vrais progrès sociaux pour tous. Se basant sur un plan de relance économique et de refondation de la république dés le début de mandat en 2022. Le manque d'audace ou l'impuissance politique ne sont pas une option. Les citoyens ne votent pas pour avoir des notables satisfaits d'occuper les sièges, ils votent pour que le pouvoir soit exercé à leur service et avec efficacité.

     « Parfois même tout donner n'est pas forcément suffire » disait Jean-Jaques Goldman. Le travail intense et l'abnégation dont les socialistes ont pu faire preuve suite à l'élection de 2012 peut être perçu comme insatisfaisant si ce travail n'améliore pas réellement la vie d'une majorité de la population au quotidien, ce qui est le cas, l'élection d’Emmanuel Macron en prime. Travailler dur ne suffit pas, il faut obtenir des résultats qui seront concrets et compris. Je m'inscris dans cette logique.

     Les candidats pour représenter la gauche en 2022 ne sont pas là pour obéir à des dogmes où à des pressions d'entités insaisissables, ils devront avoir le courage de changer réellement les règles du jeu. Ceux qui veulent faire trouvent des moyen, les autres cherchent des excuses.

      Ma candidature à l'élection présidentielle de 2022 est sérieuse, totalement déterminée, j'en mesure et j'en assume toutes les responsabilités. Elle sera menée jusqu'au bout dans la recherche d'un processus de rassemblement et d'union de la gauche nécessaires à la victoire. Je souhaite porter cette candidature avec humilité, amitié et bienveillance en tant que socialiste et au service du socialisme dans le cadre de la renaissance dans laquelle je m'inscris depuis 2018. Ma candidature socialiste est un outil de plus pour la reconstitution de la gauche et de la France.

      Je m'engage à respecter le résultat d'un probable et souhaitable processus de désignation d'un candidat commun (primaire ouverte ou autre) dans la mesure où les conditions pour participer sont égalitaires entre les possibles candidats et ne bloquent pas ma participation préalablement à ce processus.

       Dans ce cadre, je suis disposé à mettre, si cela permet d'être efficace, mon travail à disposition d'une autre candidature d'union, socialiste ou partenaire en particulier en cas d'accord suffisamment satisfaisant sur le programme. Je suis également prêt, avec une détermination totale à porter cette candidature de rassemblement jusqu'à la victoire en 2022 si la responsabilité m'en est confiée.

      Je souhaite être en dialogue permanent avec vous pour que tout se déroule sous le signe d'une coopération constructive.

         Je me permet cette candidature, car avant tout, je pense sincèrement avoir les compétences nécessaires. Je balaye par avance toute opinion défavorable à ma candidature ramenant à mon âge ou mon statut social, apparences et préjugés discriminatoires qui peuvent en découler. J'aurai 37 ans en 2022, le même âge que Emmanuel Macron quand il est devenu ministre. Dans un pays qui a élu quelqu'un comme Emmanuel Macron président de la république, je mets au défi quiconque de démontrer qu'un profil comme le mien ne serait pas assez qualifié pour cette mission.

        Je me permet cette candidature, car malgré l'urgence, des profils de candidats pertinents qui pourraient exister n'ont pas émergé pour le moment et/ou ne se positionnent pas et/ou ne souhaitent pas candidater. Ou encore occupent des mandats électifs qui retiennent toute leur attention dans le cadre d'un travail sérieux au service de la république. Pour ma part je suis disponible.

      A l'inverse, certains profils trop présents dans la vie politique de ces dernières années, se positionnent sans avoir le courage ni l’honnêteté de l'assumer publiquement en faisant officiellement acte de candidature. Je ne pense pas qu'une solution satisfaisante découlera de ce type de profils. Si ces personnes avaient été compétentes pour sauver le pays, elles l'auraient déjà fait quand elles étaient aux responsabilités.

      Le renouvellement de la classe politique ne doit pas rester de simples mots. L'engagement en politique devrait être une période temporaire dans une vie afin que tous ceux qui ont des idées à apporter puissent le faire, et le faire au moment ou le pays en a besoin. Attendre toute une vie pour avoir un poste quand on n'aura plus l’énergie d'en faire quelque-chose d'utile, sous entend avoir assez peu de conviction dans ses idées pour renoncer à les porter au profit d'une carrière. Ce n'est ni honnête ni efficace pour le pays.

      Quelles sont les conditions pour être élu président de la république ? Pour le moment, la fonction n'a été occupée que par ce que on peut appeler des « notables », souvent énarques. On en constate chaque jour le résultat …

      Élire des notables n'a jamais été la solution, c'est en réalité une grande partie du problème.

     Comme disait Albert Einstein : « Un problème créé ne peut être résolu en réfléchissant de la même manière qu'il a été créé. ». Sans nier en aucune façon les qualités des profils politiques « classiques », il pourrait être intéressant d'envisager l'élection présidentielle de 2022 avec de nouveaux types de profils, aptes à appliquer de nouvelles méthodes de raisonnement.

      Quand on fait de la génétique en sélectionnant « les meilleurs » sans tenir compte de la diversité, on finit par avoir des problèmes de consanguinité. Je postule qu'il arrive la même chose à la classe politique. S'enfermant dans une consanguinité intellectuelle en sélectionnant les « meilleur » dans une logique bureaucratique, elle s'exclue de toute capacité d'innovation.

      En ce qui me concerne, tout sera fait pour ne pas reproduire le schémas 2012-2017 qui s'est conclut par un échec du point de vue de la population, j'en serai garant.

      Ma candidature va en agacer certains, sans doute ceux qui préfèrent l'ancienneté et la cooptation au droit de chacun à participer à la vie citoyenne. Les « légitimistes » si on peut s'exprimer ainsi, ceux qui pensent que les places sont réservées à certains au vu des places occupées précédemment sans lien avec un projet ou des idées. Autrement dit elle va agacer des gens qui dans les faits ont adopté des valeurs conservatrices et patriarcales opposées aux valeurs progressistes de gauche. Cela n'a donc pas d'importance pour moi.

      Il y a une urgence absolue à prendre en compte le défi de l'intégration des jeunes dans la société active et dans la vie citoyenne et politique.

      Notre époque crée un taux de chômage des jeunes inacceptable et quand les jeunes parviennent à l'emploi c'est souvent par réseau et/ou en sous évaluation de leurs compétences.

       J’accentuerai particulièrement ma candidature sur ce point.

      L’expérience que l'on prête aux politiciens d'un certain âge, ne doit pas occulter l'impérieuse nécessité d'être connecté aux enjeux concrets de la société au moment présent et en particulier des réalités des jeunes (numérique / réseaux sociaux / technologies ... ) pour lesquels nous devons préparer ensemble le monde de demain.

     Ainsi une diversité, un équilibre des âges, des sexes, profils et compétences est à mettre en place au sein du futur gouvernement, au parlement et dans toute la société. C'est un modèle préférable au modelè actuel. On ne peut pas consentir a avoir deux générations sacrifiées (les 15-25 plus les 25-35ans actuellement), et encore d'autres à venir si on ne fait rien.

      Faire de son mieux, un travail intense, ne suffit pas. Il faut orienter ce travail dans la bonne direction. Le pays a besoin de personnes qui partent du résultat à obtenir et qui font le nécessaire pour y arriver dans les faits. Sans aucun totem ni tabou.

     Les lois et les institutions ont été créées par les citoyens, elles peuvent être modifiées, refondées partiellement ou en intégralité par les citoyens autant que nécessaire pour s'adapter aux enjeux d'une nouvelle époque.


        Ma candidature doit apporter une vision disruptive pour donner à la gauche de meilleurs chances de remporter la victoire, et de changer la vie pour la jeunesse et l'avenir !

Amitiés Socialistes.

Sylvain des Rochettes



PS : Cette lettre est destinée à tous les socialistes. Vous qui la recevez, je vous demande de la transmettre à tous les contacts que vous avez au sein du parti afin que chaque membre soit informé de ma candidature.

Partager la page : Publié le 20/08/2020